24 déc

Nos conseils pour bien acheter à deux une maison Péronne !

Logo immobilier

Vous êtes décidés à acheter un bien immobilier à deux ? Une petite maison à Péronne ou dans ses environs vous plairait, de quoi attendre tranquillement l’arrivée de bébé… Ah la bonne heure, quelle belle aventure. Toutefois, avant de vous lancer à corps perdu dans celle-ci, posez-vous quelques questions. C’est la meilleure façon d’éviter les crises de nerfs, de couple, voire la séparation… Première étape : il faut savoir sous quel régime matrimonial que vous voulez acheter votre maison à Péronne. Vous pouvez choisir d’acheter sous le régime de la communauté de biens. Tout est alors à vous deux ! Notez bien que si vous êtes mariés et que vous n’avez pas fait de contrat, le régime de la communauté réduite aux acquêts s’applique par défaut depuis le 1er février 1966. Il distingue deux types de patrimoines : les patrimoines personnels des deux époux, constitués de biens qui leur sont propres ; leur patrimoine commun, composé de biens communs acquis pendant le mariage. Bon à savoir : les biens reçus par héritage ou donation (avant et pendant le mariage) sont la propriété individuelle de chacun des époux. Ou vous pouvez choisir d’acheter sous le régime de la séparation de biens et là, chacun achète selon ses possibilités. Dans tous les cas, afin d’éviter les histoires d’argent, désastreuses dans un couple, établissez un budget, en fonction des revenus de chacun. Notez l’apport de l’un et de l’autre, ce que vous préciserez au notaire au moment d’établir le compromis de vente avec le propriétaire.

Acheter, main dans la main
Faites ensuite une liste des critères que chacun d’entre vous souhaite pour la maison : quartier, étage, luminosité, commerces, transports… Confrontez vos points de vue et définissez vos priorités communes ! Vous avez eu un coup de cœur ? La maison qui vous intéresse est proche de votre lieu de travail, mais éloigne votre concubin du sien. Réfléchissez, ne vous emballez pas ! Pensez à vos besoins et vos envies, mais aussi à celles de l’autre. Pas question que l’un d’entre vous soit lésé. Ce n’est pas un bon calcul et, croyez-le, acheter de cette façon pourrait mettre en péril votre avenir.

O.D. / Bazikpress © Tilio & Paolo- Fotolia.com

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée